Celui qui obéit est presque toujours meilleur que celui qui commande.