Ceci s’adresse à vous, esprits du dernier ordre, qui n’étant bons à rien cherchez surtout à mordre.