Ce qui fait qu’on goûte médiocrement les philosophes, c’est qu’ils ne nous parlent pas assez des choses que nous savons.