Ce n’est point une nécessité qu’il y ait du sang et des morts dans une tragédie: il suffit… que tout s’y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie.