Ce n’est pas les médecins qui nous manquent, mais la médecine.