Baisers, baves d’amour, basses béatitudes, ô mouvements marins des amants confondus…