Arthur Rimbaud fut un mystique à l’état sauvage, une source perdue qui ressort d’un sol saturé.