Après un bon dîner, on peut pardonner à n’importe qui, même à sa famille.