On peut considérer l’homme comme un animal d’espèce supérieu

–select–