L’homme n’est pas fait pour travailler. La preuve, c’est que

–select–