L’homme n’a de connaissance des choses naturelles que par le

–select–