Le beau est supérieur au sublime parce qu’il est permanent e

–select–