Hippolyte Taine

Une idée dans un homme ressemble à ce pieu de fer que les sculpteurs mettent dans leurs statues: elle l’empale et le soutient.
Qui goûte de tout se dégoûte de tout.
On voyage pour changer, non de lieu, mais d’idées.
On s’étudie trois semaines, on s’aime trois mois, on se dispute trois ans, on se tolère trente ans et les enfants recommencent.
On peut considérer l’homme comme un animal d’espèce supérieure qui produit des philosophes et des poèmes à peu près comme les vers à soie font leurs cocons et comme les abeilles font leurs ruches.
Le vice et la vertu sont des produits comme le vitriol et le sucre.
Le seul moyen efficace de supporter la vie, c’est d’oublier la vie.
L’honnête homme, à Paris, ment dix fois par jour, l’honnête femme vingt fois par jour, l’homme du monde cent fois par jour. On n’a jamais pu compter combien de fois par jour ment une femme du monde.
Jusqu’à vingt-cinq ans, les enfants aiment leurs parents – à vingt-cinq ans, ils les jugent – ensuite, ils leur pardonnent.
J’ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.