Proverbes et citations
 
 

Audiberti (Jacques) - citations

Audiberti, Jacques (1899-1965), écrivain français, auteur de Le mal court, qui fut l'un des dramaturges les plus importants de l'après-guerre. Des recueils de poèmes tels que l'Empire et la Trappe (1929) et Race des hommes (1937) assurèrent dès avant guerre la renommée d'Audiberti. Déjà, l'éloquence de ce rhéteur méridional (il est né à Antibes) s'y déploie. Placé volontiers sous l'ascendance d'Hugo et de Mallarmé, le poème d'Audiberti apparaît comme un paysage verbal, recelant des lieux secrets et de subtiles harmonies. Des romans touffus, parmi lesquels Abraxas (1938), Carnage (1942), puis le Maître de Milan (1950), accréditèrent l'image d'un auteur prolifique et inclassable, estimé de ses pairs. C'est au théâtre, à la Libération, qu'Audiberti connut ses plus grands succès. Ses chefs-d'œuvre, comme Le mal court (1946) ou le Cavalier seul (1954), donnèrent lieu aux représentations les plus ambitieuses de l'après-guerre.

... l'amour est le plus grand des vaisseaux du corps...

Ca peut être génial sans que ce soit idiot.

Celui qui n'a pas réussi avec les femmes, à quoi lui sert-il d'avoir réussi?

De me trouver tout seul en présence d'une seule femme me déconcerte beaucoup plus que d'en affronter deux. Une femme, c'est un monde. Mais une femme plus une femme, ce n'est qu'une paire...

Hormis ce qui dépasse, je n'écraserai rien.

L'existence m'apparaît comme la machination d'un mystère si fantastique et si théâtral que je tremble toujours de ne pas remplir congrûment le rôle qui m'y fut assigné.

L'homme et la femme ne se rencontrent qu'une fois.

La gloire est une maîtresse jalouse. Ou bien elle exige de tenir la place de toutes les maîtresses possibles, ou bien elle en suscite par douzaines...

La plus grande couardise consiste à éprouver sa puissance sur la faiblesse d'autrui.

La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité.

Les larmes de la femme moisissent le coeur de l'homme.

Si les coeurs étaient clairs, le monde serait clair.

Un baiser apaise la faim, la soif. On y dort. On y habite. On y oublie.

Un bon mari ne se souvient jamais de l'âge de sa femme, mais de son anniversaire, toujours.

Un bon tiens vaut mieux que deux tu l'as eu.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante