Proverbes et citations
 
 

Becque (Henry) - citations

Becque, Henry (1837-1899), auteur dramatique français qui fut le père de la "comédie rosse". Après avoir exercé plusieurs métiers, il écrivit un livret d'opéra (Sardanapale, 1867), puis fit représenter un vaudeville (l'Enfant prodigue, 1867), suivi de plusieurs drames qui n'eurent aucun succès. De 1872 à 1878, il se consacra exclusivement à la critique dramatique (collaborant notamment au journal le Peuple) et ne revint à la création qu'avec une comédie (la Navette, 1878) qui conquit enfin les faveurs du public. Dans ses deux chefs-d'œuvre (les Corbeaux, 1882 et la Parisienne, 1885), il renouvela la grande comédie réaliste du XIX ème siècle. Ses "comédies rosses" préfigurent le "Théâtre-Libre" d'Antoine. On lui doit, par ailleurs, un recueil de poésies (Sonnets mélancoliques, 1887), deux essais (Querelles littéraires, 1890; Études sur l'art dramatique, posth., 1926), ainsi que des Mémoires (Souvenirs d'un auteur dramatique, 1895).

En vieillissant, on s'aperçoit que la vengeance est encore la forme la plus sûre de la justice.

Il ne faut pas voir ses amis si l'on veut les conserver.

La décision est souvent l'art d'être cruel à temps.

La morale est peut-être la forme la plus cruelle de la méchanceté.

Page précédente | Retour au sommaire des citations par auteurs | Page suivante